Guide des achats professionnels responsables

Dimensions et outils à considérer

Transports de marchandises

Les principaux modes de transport pour les marchandises sont:

Dans le contexte suisse, le transport combiné, en plein essor, allie généralement transport routier et transport ferroviaire.

On constate ces dernières années un accroissement des transports de marchandises2. Sur le plan international, un effort de rationalisation du trafic routier des marchandises a permis de réduire le nombre de véhicules engagés. En Suisse, au contraire, on constate une augmentation du nombre de véhicules impliqués dans le transport de marchandises3+4.

DES IMPACTS IMPORTANTS

Ces transports ont des impacts considérables sur l’environnement et la population (bruit, rejets de polluants dans l’air, les eaux et le sol, exploitation du territoire, morcellement du paysage, accidents5). L’ampleur de ces impacts varie selon les moyens de transport (le transport par rail, par exemple, rejette moins de polluants et de gaz à effet de serre que le transport routier et produit beaucoup moins d’accidents). En Suisse, 60% des prestations de transport sont effectuées par route6. Au niveau mondial, les camions transportent quelque 80% du fret terrestre7.

D’importantes émissions sonores sont générées par le transport de marchandises, notamment en ville. Or le bruit est à l’origine de problèmes de santé comme le stress, les troubles du sommeil, les maladies cardio-vasculaires et la perte d’acuité auditive. Les nuisances sonores produites par le rail sont généralement moins gênantes que celles imputables aux poids lourds, ce qui s’explique par le caractère intermittent du bruit émis par les trains, alors que le bruit de la route se fait entendre de façon quasi-permanente8.

Comparaison des différents moyens de transport

Le tableau ci-dessous compare les impacts environnementaux des différents modes de transport des marchandises. Il utilise comme indicateurs la consommation d’énergie primaire globale et non renouvelable, les émissions de gaz à effet de serre et les unités de charge écologique (UCE) (voir également la page Écobilans et énergie grise).

Comparaison des moyens de transport selon différents indicateurs, par tonne-kilomètre
(référence: camion > 28 t = 100%)

Source: KBOB Données des écobilans dans la construction sur la base de ecoinvent,
Recommandations KBOB, Berne 2008

Ce graphique met en évidence des différences très significatives entre transports routiers et ferroviaires. Ces différences doivent également être examinées à la lumière des distances parcourues. Un transport en camionnette émet, par exemple, 108 fois plus de gaz à effet de serre, consomme 88 fois plus d’énergie non renouvelable et représente une charge globale pour l’environnement 58 fois supérieure au transport effectué en train. Ce fait s’explique notamment par le faible taux moyen de remplissage des camionnettes en Suisse (400 kg par véhicule). Le recours aux transports en camionnette ou en camion est plus ou moins indispensable lorsqu’on utilise le train, les lieux de chargement ou de distribution n’étant souvent pas à proximité des rails. Mais les grandes distances en camionnettes à moitié pleines sont indiscutablement à éviter.

On constate également de grandes différences au sein même des transports routiers. Un semi-remorque de 40 tonnes est deux fois plus efficace qu’un poids lourd de 28 tonnes (sa capacité de chargement est deux fois supérieure). Du fait de sa capacité de chargement, le transport par haute mer est énergétiquement le plus économe de tous les moyens de transport par kilomètre parcouru. Mais il est également celui qui parcourt les distances les plus importantes. De plus, il faut ici aussi relier les ports aux points de distribution.

En Suisse, le transport interne de marchandises s’effectue presque uniquement par voie de terre. L’objectif en matière de politique des transports est de transférer le trafic des marchandises de la route vers le rail. Ce principe est ancré au plus haut niveau de la législation, puisque la Constitution fédérale stipule que «le trafic de marchandises à travers la Suisse sur les axes alpins s’effectue par rail» (art. 84)9. Actuellement, un tiers du transport interne de marchandises en Suisse se fait par le rail.

Comparaison des moyens de transport terrestres
Moyen
de transport
Taux
de charge
t/véhicule
Polluants
atmosphériques
NOx


PM2.5
Impact
sur le climat
CO2
Occupation
du territoire
Poids lourd de 28 tonnes
(moyenne suisse) = 100%
  100%
= 1,33 g/tkm
100%
= 0,03 g/tkm
100%
= 130 g/tkm
100%
= 0,003m2a/tkm
Poids lourd de 28 tonnes
(moyenne suisse)
5,8 100% 100% 100% 100%
Poids lourd de 40 tonnes
(moyenne suisse)
9,7 66% 54% 72,2% 71%
Poids lourd de 40 tonnes
(Norme Euro5)
9,7 29% 28% 83,9% 71%
Train de marchandises
(moyenne suisse)
343,3 3% 5% 2,8% 48%
Trafic combiné rail-
route interne à la Suisse
(33% du transport
effectué en poids lourds)
  24% 21% 25,7% 56%

Lorsque tout le trajet ne peut être fait en train, le transport combiné apparaît comme une excellente solution pour réduire les impacts sur la santé, le climat et le territoire.