Guide des achats professionnels responsables

Dimensions et outils à considérer

Transports de marchandises

PISTES D’ACTIONS POUR LA POLITIQUE D’ACHAT

Dématérialisation
  • Dans certains cas, il est possible de réduire l’achat de biens en utilisant le transfert électronique de l’information. On peut par exemple éviter d’acheter et distribuer des annuaires téléphoniques aux départements qui peuvent consulter ces informations sur Internet. Il est possible également de remplacer certaines commandes de magazines par le téléchargement en ligne. L’acheteur évaluera ces options au moment de déterminer les besoins (voir la page Méthodologie pour mettre en place une politique d’achat responsable).
Regroupement
des commandes
  • On peut limiter les transports en regroupant les commandes et en évitant les trop petits volumes. De même, on peut favoriser un meilleur taux de remplissage en s’adressant à des fournisseurs connectés à des plateformes internationales de récolte et de transport des marchandises. Dans certains cas, la globalisation des transports entraîne toutefois la création de «hubs» allongeant en fin de compte l’acheminement de chaque marchandise. Dans le cadre de livraisons régulières et importantes, il convient donc d’analyser cette problématique en détail.
Réduction
des distances
  • Pour les grosses commandes ou les livraisons régulières, sélectionner des produits dont les chaînes de production s’avèrent très rationnelles sur le plan des déplacements (pas de transports inutiles, proximité entre les différentes étapes de production, proximité entre le fabricant et le lieu d’utilisation, etc.). Les fournisseurs disposant d’un «stock avancé» (entrepôt à proximité du lieu d’utilisation) peuvent regrouper les livraisons entre la maison-mère et le lieu de stockage avant de les livrer chez les clients régionaux. Les transports entre la maisonmère et le stock avancé peuvent être optimisés, notamment en utilisant le train.
  • Pour les prestations de service (entreprises de nettoyage, levée des ordures, aides à domicile, entretien et réparation des installations techniques, etc.), sélectionner un prestataire ne devant pas se déplacer sur de longues distances.
Moyens de transport
à faible impact
Taux de remplissage
optimisé
  • En planifiant suffisamment à l’avance les commandes et en n’exigeant pas systématiquement que tout soit livré dans l’immédiat, on laisse une plus grande flexibilité au transporteur pour optimiser ses déplacements. Le fournisseur peut alors coordonner ses livraisons et améliorer le taux de remplissage de ses véhicules. Il peut aussi plus facilement utiliser le rail, qui nécessite souvent un délai un peu plus long.
  • Avoir recours à des transporteurs professionnels coordonnant les livraisons avec d’autres clients plutôt qu’à des livraisons spéciales engendrant souvent des trajets à vide ou partiellement remplis.
Réduction
des volumes
  • Insister auprès des fournisseurs pour diminuer autant que possible les volumes et le poids des emballages et des marchandises (voir la page Emballages et conditionnements).
Suivi des données
  • Exiger des principaux fournisseurs qu’ils communiquent les volumes de marchandises livrés et les moyens de transport utilisés. Il sera ainsi possible de prendre en compte l’impact environnemental lié aux transports des marchandises achetées dans le bilan environnemental de l’entreprise ou de la collectivité publique et de suivre les progrès ou dégradations enregistrés à ce niveau.