Guide des achats professionnels responsables

Dimensions et outils à considérer

Labels, certifications et autres distinctions

Codes de conduite ou lignes directrices

 
AccountAbility 1000 (AA1000)
Organe responsable: AccountAbility

Description: les principes d’AccountAbility 1000, centrés sur la notion de responsabilité des entreprises, sont issus d’un réseau international (entreprises, institutions publiques et ONG) fondé en 1995. Ils sont repris dans trois normes fournissant des critères de référence pour les entreprises:

  • principes de responsabilité (AA1000APS)
  • engagement des parties prenantes (AA1000SES)
  • missions d’assurances (AA1000AS)
Ces normes permettent de souligner les performances des entreprises sous l’angle des critères éthiques et sociaux – en mettant l’accent sur les concepts de responsabilité sociale et de transparence, ainsi que sur la prise en compte des besoins et des aspirations des partenaires.
Champ d’application: performances éthiques et management social des entreprises
> www.accountability21.net
Contrôle: référentiel commun sans contrôle indépendant
   
   
 
Global Compact (Pacte Mondial)
 

Organe responsable : Fondation pour le Pacte Mondial, Nations Unies
Description: le «Global Compact», ou Pacte Mondial, est une initiative onusienne lancée en 1999 qui s’adresse aux entreprises et organisations les plus diverses. En y adhérant de manière volontaire, les organismes s’engagent à aligner leurs opérations et leurs stratégies sur les dix principes du pacte touchant aux droits de l’Homme, aux normes du travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption. Le Pacte Mondial regroupe des milliers de participants répartis dans plus de 100 pays. L’adhésion n’est pas juridiquement contraignante, mais les organismes membres doivent rendre publics les engagements pris dans ce cadre.
Champ d’application
: organismes s’engageant en faveur des droits de l’Homme, des conditions de travail décentes, du respect de l’environnement et de la lutte contre la corruption
> www.unglobalcompact.org
Contrôle
: référentiel commun sans contrôle indépendant

   
   
 
Global Reporting Initiative (GRI)

Organe responsable : Global Reporting Initiative
Description: créée à la fin 1997, la GRI est une initiative multipartite développant des standards internationaux destinés à faciliter le classement (reporting) des entreprises. Ses lignes directrices proposent des principes de reporting, des éléments d’information et un guide de mise en œuvre pour la préparation de rapports de développement durable par les organisations, en prenant en compte les aspects économiques, environnementaux et sociaux. L’adhésion est volontaire et le contrôle porte sur la conformité du rapport aux lignes directrices.
C
hamp d’application : performances économiques, environnementales et sociales des entreprises
> www.globalreporting.org
Contrôle
: distinction avec contrôle indépendant

   
   
 
ISO 26 000
  Organe responsable: ISO (Organisation Internationale de Normalisation)
Description: cette nouvelle norme en cours d’élaboration devrait être disponible à partir de 2010. Elle fournira des lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale (RS), mais n’est pas une norme de système de management, telle la norme ISO 14001, et n’est pas destinée à la certification. Elle sera destinée à tous les types d’organisations et d’entreprises dans le secteur public ou privé, dans les pays développés comme dans les contrées en développement.
Champ d’application: responsabilité sociétale (RS)
> www.iso.org
Contrôle: référentiel commun sans contrôle indépendant
   
   
 
Principes directeurs de l’OCDE
Organe responsable: Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)
Description: les principes directeurs de l’OCDE sont des recommandations non contraignantes adressées aux entreprises par les gouvernements qui y ont souscrit (dernière révision en 2000). Ils couvrent les domaines liés à l’éthique de l’entreprise, dont l’emploi et les relations avec les partenaires sociaux, les droits de l’homme, la protection de l’environnement, la divulgation d’informations, la lutte contre la corruption, les intérêts des consommateurs, la science et la technologie, la concurrence, ainsi que la fiscalité. Ils encouragent ainsi les contributions bénéfiques des multinationales au progrès économique, social et environnemental.
Champ d’application: principes directeurs liés à l’éthique de l’entreprise
> www.ocde.org
Contrôle: référentiel commun sans contrôle indépendant