Guide des achats professionnels responsables

Dimensions et outils à considérer

Durée de vie et élimination

ÉLIMINATION DES DÉCHETS EN SUISSE

Si un produit ne peut pas être réparé, il devra être recyclé, incinéré ou mis en décharge. L’élimination des déchets en Suisse est devenue très performante, grâce à une infrastructure de haut niveau et à des dispositions légales clairement établies. Les filières d’élimination sont les suivantes:

Recyclage

En 2007, la Suisse a produit environ 5,5 millions de tonnes de déchets urbains, soit 720 kg par habitant. La quantité de déchets urbains collectés séparément et recyclés a nettement augmenté ces dernières années pour atteindre 51% (2007)2.

Incinération

Depuis le 1er janvier 2000, et suite à l’interdiction de mise en décharge, la totalité des déchets combustibles non recyclés doit être incinérée dans des installations appropriées (usines d’incinération des ordures ménagères/UIOM). L’incinération permet de réduire le volume de déchets de 90% et leur poids de 75%. Une UIOM peut utiliser jusqu’à 10% du pouvoir énergétique des déchets brûlés pour produire de l’énergie électrique et plus de 40% de cette même énergie pour le chauffage urbain. L’équipement destiné à l’évacuation des fumées a permis d’améliorer la qualité de fonctionnement des UIOM. L’incinération des déchets produit actuellement une proportion infime de la pollution atmosphérique suisse pour la plupart des polluants3. Mais à cause de sa teneur en métaux lourds, le mâchefer – résidu issu des foyers de combustion des UIOM – doit être stocké dans des décharges bioactives ou des décharges contrôlées pour résidus stabilisés qui sont très coûteuses.

Mise en décharge

Un stockage des déchets parfois chaotique a entraîné par le passé de nombreux problèmes (pollution des eaux et des sols, émissions de méthane et d’autres gaz polluants, etc.). Aujourd’hui, la Suisse dispose de trois types de décharges4: