Guide des achats professionnels responsables

Matériaux et substances

Matières plastiques

Préparation de l'achat

Cette page fournit des orientations sur le choix des matières plastiques en tant que matériau entrant dans la composition de différents produits.

Evaluation des impacts liés au cycle de vie

Ce tableau présente une synthèse des impacts décrits dans la rubrique Problématique. Il n’indique pas l’« intensité » des impacts.

Les transports entre les différentes étapes de fabrication entraînent une importante consommation d’énergie, des impacts sur le climat et des émissions polluantes pour l’air.

ÉTUDE DE MARCHÉ

Cette rubrique présente quelques informations liées au marché, en complément à celles figurant dans la rubrique Problématique.

Emballages en bioplastiques

Les emballages en bioplastiques fabriqués à partir de plantes cultivées servant à la production alimentaire affichent un mauvais bilan écologique. La culture et la transformation des matières premières végétales nécessaires à l’élaboration de ces produits (par exemple le maïs) entraînent en effet d’importantes atteintes environnementales. La production de bioplastiques contribue à l’eutrophisation et à l’acidification des sols, à la perte de biodiversité et de surfaces naturelles, et elle concurrence la production de denrées alimentaires. En revanche, la fabrication de bioplastiques à partir de déchets végétaux ou de résidus de production affiche un bilan écologique positif par rapport aux plastiques issus de la pétrochimie.

Plastiques « biodégradables »

Les plastiques « biodégradables » doivent pouvoir être détruits par des microorganismes (bactéries ou champignons) dans l’eau, le dioxyde de carbone et certains biomatériaux. Mais certains plastiques dits « biodégradables» ne se dégradent pas bien dans l’environnement. C’est le cas pour ceux fabriqués à partir de pétrole, comme le polyéthylène « biodégradable ». Appelé aussi polyéthylène « oxo-dégradable », ce matériau suscite des controverses. Bien qu’il se désagrège en petits fragments, ces derniers peuvent perdurer très longtemps dans l’environnement. À l’heure actuelle, il n’existe aucune étude sur l’évolution à long terme de ces fragments. Les plastiques « biodégradables » à base de pétrole posent donc des problèmes au niveau des filières de compostage. Ils en posent également pour les filières de recyclage, car les additifs favorisant leur dégradation corrompent aussi le produit recyclé. Notons que dans certains cas, le terme «bioplastique» inclut non seulement les plastiques fabriqués à partir de biomasse, mais également les plastiques biodégradables.